Les clés USB mortes

Bonjour. Aujourd’hui article discret sur chose discrète ! Vous avez entendu parler du peer-to-peer : comme quoi c’était mal (alors que ce n’est qu’un échange de fichier entre deux personnes).

Un-cloud your files in cement ! ‘Dead Drops’ is an anonymous, offline, peer to peer file-sharing network in public space.

Mais j’ai trouvé une alternative au P2P online : les Dead Drops. Ce sont d’innocentes clés USB cachées n’importe où ! Quel rapport avec le P2P ? Et bien comme tout le monde y a accès, chacun est libre de télécharger ce qu’il veut et d’y mettre à son tour ce qu’il souhaite. Et bien sûr, aucun moyens de savoir que vous êtes passés par là  !

Le réseau s’agrandit depuis  que Aram Bartholl a initié le projet à New York. Il comprend désormais 1005 clés USB, ce qui représente environ 4331 GB (soit 9 fois votre disque dur, à peu près…). Les clés se concentrent surtout autour des capitales, voire presque uniquement  : à Lyon, il n’y en a que six par exemple. Mais tout le monde peut participer, ce qui promet un bel avenir à ces clés !

Bien que ce projet ne soit accessible qu’aux gens munis de portables (et des rallonges USB, mais oublions ce point), le génie de cette idée tient sûrement dans le fait qu’il ancre le virtuel… dans les murs du réel.

Je vous donne le lien et je vous dis à bientôt (peut-être près d’une Dead Drops, qui sait ?).

Dead Drops

Tagué , ,

After the Games

Les Jeux Olympiques sont terminés et ça vous rend nostalgique ? Et bien allez regarder les Jeux Paralympiques (qui sont tout aussi intéressants voire plus vu le nombre d’épreuves supplémentaires) : il y a bien ce site là : francetvsport.fr.

Grâce à la gentille télévision publique, vous avez accès à toutes les épreuves en direct et commentées ! Il suffit de chercher dans le planning, de sélectionner son horaire (parce qu’il y aussi de la rediffusion) ou alors de choisir son sport. Rien de plus simple.

Mais si décidément, vous êtes nostalgique de la septième place française, vous pouvez aller recompter encore et encore les médailles sur le tableau officiel dressé par Google. Vous y trouverez aussi plein de gadgets, comme une visite en StreetView du parc Olympique, une carte de répartition des médailles…

Et si vous vous trouvez dans la troisième catégorie, celle qui attend impatiemment les JO de 2016 à Rio, vous avez l’occasion de compter les moutons en bonne compagnie. Sur ce site (il faut cliquer), un décompte de tous les prochains Jeux Olympiques ou Paralympiques, d’été ou d’hiver ne vous attend pas pour défiler.

Bon je vous laisse avec tous ces petits liens à regarder avec encore un peu de « l’effet JO ». A la semaine d’après !

Tagué , , , , , , , ,

De l’avenir

Joyeusement bonjour ! Avant tout, regardez cette vidéo 😉 ! (Si vous avez la flemme, passez juste en-dessous)

Je reprend à zéro pour ceux qui n’auraient pas tout suivi. Je me lance dans un peu de vidéo sur YouTube, pour compléter mon expérience de l’Internet ! Ce JTCubique que vous voyez ici sera présent chaque semaine pour vous donner le programme  à la fois du blogue et de la chaîne ; autrement dit vous serez mis au courant de l’article et de la vidéo futurs.

Avant de finir je voudrais vous assurer que le blogue ne s’arrêtera pas de si tôt : j’ai même fait plein de découvertes  pendant ces vacances !

A la prochaine !

Tagué , ,

Utiliser des ressources librement

Bonjour ! Cet article est un peu court (vous le voyez bien :)) ; mais j’espère qu’il vous sera bien utile.

Je vais vous offrir deux de mes astuces pour trouver des sons et des images gratuitement sans risquer des problèmes de droits d’auteur ou autre…

Banque d’Images

Le premier, pour les images, est 123rf. Il faut s’inscrire, certes, mais vous aurez plus d’images que dans la bibliothèque de clip-art Word…

Bruitages sons et loops gratuits

Et mon site préféré pour les sons c’est Universal-Soundbank ! (Bon j’en ai bien un autre, mais je le garde pour pouvoir créer un peu de surprise…)
En cadeau, voici le jingle de la SNCF.


Et puis bah voilà ! C’est tout, pour le moment…

Tagué , , , , , ,

Les Techniques du Solitaire

Bonjour à tous ! Aujourd[…] Bon, je reprends la parole (vous allez comprendre si vous cliquez en dessous, sur la vidéo ;)) ! Cette fois-ci, donc, un article un peu Hors-Sujet puisqu’il s’agit d’une improvisation.

Les Techniques du Solitaire

Mais bon, je ne peux pas m’empêcher de vous donner une petite astuce avec.  Pour activer ou désactiver les logiciels Windows (dont le Solitaire), rendez-vous dans le menu Démarrer et cliquez sur Panneau de configuration. Dans la partie Programmes, vous devriez avoir une sous-partie appelée Programmes et fonctionnalités ; enfin cliquez sur Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows. Et voilà, à cet endroit vous pouvez décider des programmes de Microsoft que vous ne voulez pas : bon, seul Internet Explorer mérite de disparaître de votre ordinateur… Pas le Solitaire !

Au revoir et bonne vidéo !

Pour accéder à la version longue, vous pouvez cliquer ici !

Tagué , , , , ,

La Livrothèque

Oooooh Yeah ! On se retrouve cette fois au milieu de livres, de milliers de livres ! Je m’en vais de ce pas vous présenter un petit logiciel dédié aux bookworms (à ceux qui aiment les livres, quoi) !

Si tout le monde a (ou connaît quelqu’un qui a) une bibliothèque, peu de personnes sont passées sur le versant numérique de ce concept ! La Livrothèque, donc, est une bibliothèque virtuelle. Vous y entrez vos livres et au fur et à mesure, une bibliothèque se forme. Retrouvez ses livres, ou ses lectures, devient beaucoup plus aisé.

Laissons parler le créateur de ce logiciel (libre et gratuit, évidemment) à propos des performances de sa création :

Tri des livres par titre/auteur/série … tout ce qui vous passe par la tête
Insertion d’images de livres dans les fiches
Choix des colonnes affichées dans la liste des livres
Statistiques diverses sur la base de livre
Remplissage d’une partie des renseignements à partir d’internet (dont l’image de la couverture)
Importation d’une base extérieure à partir d’un fichier CVS

Ajouter un livre

Mettre un livre dans la Livrothèque peut s’avérer assez difficile, enfin quand on pas l’habitude. Je vous ai fait un petit tuto-vidéo (si,si :D) !

Informations subjectives

On commence par le pire, enfin c’est un avis : le logiciel n’est disponible que sur Windows… Passons, tout le monde a Windows.
Le premier avantage qui m’apparaît est que l’on peut créer plusieurs bibliothèques. En pratique, cela peut se traduire par la création de « la bibliothèque du travail », « la bibliothèque de maman »… C’est bien utile pour trier vos livres, savoir où ils sont matériellement.
Ensuite le fait de pouvoir exporter sous un format Internet la bibliothèque peut être pratique dans le cas où vous voulez y avoir accès, hors de chez vous, ou la partager sur l’Internet. (En l’ayant mis sur un serveur bien sûr :P.) Et pour le plaisir, je vous offre le lien de ma propre livrothèque studiolautocollant.tk/livrotheque !
On pourrait citer aussi sa clarté de présentation, sa simplicité d’utilisation, mais voilà quoi, ce serait trop long…

Ainsi se clôt ce dixième article de mon Studio… C’est assez émouvant. Bon OK, je sais même pas si c’est le dixième… En tout cas bon weekend et banzai !

P.S. : j’allais oublié le lien du site le voilà : peepaillard.free.fr.

Tagué , , , ,

Les 7 Merveilles d’Internet

Bonjour et bienvenue dans un monde cultivé : celui d’Internet ! Et oui, Internet recèle de lieux de cultures (contrairement à ce que certains pourraient penser…).
Laissez-moi vous guider à travers des bibliothèques et des musées, vous ne le regretterez pas (oui, même toi qui dis que la culture ne sert à rien ; je t’ai vu ne te cache pas).

Gallica

Quel joli nom pour la version virtuelle de la BNF (avouez que BNF, c’est moins cool). Ce site, donc, est une bibliothèque en ligne ; elle regroupe les collections de la BNF, bien sûr, mais aussi de l’INHA, de la ville de Besançon…  L’intérêt est que l’on peut y retrouver les livres originaux (j’entends la première édition) de Racine, de Molière etc. etc… qui ne sont disponibles que dans les caves des bâtiments.

Google Cultural Institute

On pourrait le décrire ainsi : ensemble de projets qui ont pour but de préserver et de promouvoir la culture en ligne. Autrement dit, on y trouve plusieurs sites sur des sujets culturels, obviously. Allez faire un tour, il y aura à coup sûr quelque chose pour vous intriguer parce que je vais me concentrer sur deux de ces projets : l’Art Project et le World Wonders Project.

Google Art Project

Page de présentation du projet

C’est, pour moi, la meilleure idée de Google. Regrouper 30 000 œuvres d’art de la sculpture à l’architecture, de plus de 150 collections, de 40 pays.
Il mérite tout de même quelques explications : vous avez le choix de parcourir la collection de Google par artistes, par musée ou par nom (c’est en haut à droite) et vous regardez les œuvres dans la partie médiane du site. Une mise à jour récente du art Project, vous donne la possibilité de créer et de partager vos propres galeries sur Google+ (sur Facebook aussi, ne vous inquiétez pas).

Une petite vidéo vous l’expliquera encore mieux !

Google World Wonders Project

Page de présentation du projet

Dernier né du Google Cultural Institute, le « Projet des Merveilles du Monde » propose, dans le genre du Art Project, une galerie de monuments modernes (enfin, encore debout ;)) dignes des 7 Merveilles du monde antique. Il est un peu plus simple à utiliser et l’on retrouve les Merveilles surtout par localisation sur la carte.

Encore une petite vidéo 😀 !

Sur ce, je vous laisse à vos rêveries et remercie ceux qui me suivent régulièrement (et oui il commence à y en avoir un peu !). Yooo !

Tagué , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :